Grand Corps Malade adapte son livre « Patients » sur grand écran

« Patients », c’est l’histoire de Grand Corps Malade, ou plutôt celle de Fabien Marsaud. Enfin, une partie de son histoire, celle de sa rééducation.

16117905_10212103715166910_643234664_n

Au fil des (environ) 160 pages, il raconte ces douze mois en centre de rééducation, les doutes, les défis, les anecdotes le tout avec humour et surtout la poésie qu’on lui connaît.

Le chemin de la rééducation est long, en quatrième de couverture l’auteur livre d’ailleurs cette phrase : « Quand tu es dépendant des autres pour le moindre geste, il faut être pote avec la grande aiguille de l’horloge. La patience est un art qui s’apprend patiemment. »

L’histoire d’après, on la connaît mieux. En 2003, il devient Grand Corps Malade et « armé d’une béquille et d’un stylo », il se lance dans la musique et plus précisément le Slam. Des scène ouvertes aux festivals, aux studios d’enregistrement. En 2006, il nous propose « Midi 20 » sur lequel on retrouve notamment « Les voyages en train ». L’album fait un carton avec plus de 600.000 exemplaires vendus. Très médiatisé, l’album a permis à un public large de découvrir le Slam au fil de textes ciselés et proposés tantôt a cappella, tantôt accompagnés de quelques notes de musique.

Suivront « Enfant de la ville » en 2007, « 3ème Temps » en 2010, « Funambule » en 2013, en collaboration avec Ibrahim Maalouf et plus récemment « Il nous restera ça » en 2015. En 2009, sort le DVD « Grand Corps Malade en concert », un live enregistré à la Cigale. 

Nommé Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en 2008, l’artiste a reçu deux victoires de la Musique en 2007 (Artiste Révélation Scène et Album Révélation), en France et le Felix d’Artiste Francophone de l’Année en 2009, au Québec.

Mais le garçon n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. En 2012, il se raconte donc au travers du livre « Patients » sorti aux éditions Don Quichotte.

upload-989f8060-d64b-11e6-b7d2-318289535727
(c) grandcorpsmalade.fr

Musique, écriture, ne manque que le cinéma. Après quelques incursions dans le monde du cinéma d’animation (il a prêté sa voix au personnage de Rictus dans « Toy Story 3 » et à celui de Joe dans « Jack et la mécanique du cœur »), Grand Corps Malade se lance aujourd’hui dans la réalisation. Du stylo à la caméra, il adapte son livre « Patients » sur grand écran, en co-réalisation avec Mehdi Idir. L’histoire nous montre le quotidien de Ben, tétraplégique, dans un centre de rééducation où il réapprend à marcher.

La bande annonce semble annoncer un film sincère et drôle. Au casting, on retrouve Pablo Pauly, Nailia Harzoune, Soufiane Guerrab ou encore Moussa Mansaly La sortie est prévue en France le 1er mars, Les Grignoux (Liège) nous ont déjà confirmé la présence du film dans leur programmation d’avril et on a hâte de le découvrir.

Il semble en tout cas que ce film aura en Belgique une plus grande visibilité que celui de Michel Boujenah, sorti fin décembre 2016 et qui aborde également le handicap : Le cœur en braille. Là où certains films se retrouvent des semaines, voire des mois durant à l’affiche, ce dernier n’était proposé que dans quelques rares salles belges début janvier, soit une à deux semaines à peine après sa sortie.

Justine

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s