Belgian Open, Jour 4: Rencontre avec Joachim Gérard

5ème joueur mondial et tête de série n°2 du tournoi, Joachim Gérard est la figure de proue du tennis en fauteuil Belge. Nous l’avons rencontré ce jeudi, peu de temps après sa demi-finale perdue.

P1010342Joachim, le Belgian Open est le premier tournoi depuis l’opération, c’était un test ?

Joachim: Le test, il avait déjà été fait au niveau des entraînements et si je n’étais pas sûr que ça aurait tenu, je ne serais pas venu donc c’était plutôt un test pour voir où je me situe par rapport aux autres. L’épaule elle tient, ça j’en suis sûr, je l’ai prouvé sur le terrain. Il me manque encore de la puissance, qu’on va travailler justement avec mon coach physique dans les semaines à venir mais à côté de cela je pense que la technique est là, il y a juste encore un petit manque de matches.

Ce Belgian Open ce n’est pas n’importe quel tournoi pour vous, vous étiez d’ailleurs bénévole quand vous n’étiez pas sur le terrain.

Joachim: Oui, j’ai déjà presque toute la famille qui est là en tant que bénévole. C’était naturel pour moi et c’est aussi parce que je n’avais que le simple à jouer, donc j’avais beaucoup de temps . Au final, c’est avec plaisir que je le fais et je passe encore une très bonne semaine malgré encore ici la défaite en simple. Mais ça reste toujours un plaisir de venir et si je peux aider en plus et mettre ma pierre à l’édifice, c’est avec plaisir.

Et c’est un tournoi avec du public présent, ce qui n’est pas toujours le cas pour les compétitions de sports adaptés?

Joachim: Non, c’est vrai mais il y a un travail de tous les organisateurs, du comité, pour faire venir des gens, pour le faire connaître. Et puis, je pense aussi que ma notoriété aide un peu à la chose.  C’est avec plaisir de pouvoir justement leur rendre de la pareille parce que c’est la trentième année que ça existe et il faut leur dire merci. Et si je peux, avec ma notoriété, leur faire venir du public pour que cela fonctionne mieux, pourquoi pas.

Et il y a aussi la jeune génération qui commence tout doucement à se faire un nom avec Justin Peraux et Jef Vandorpe notamment.

Joachim: C’est vrai, Justin a un potentiel qu’il faut exploiter. J’ai eu la chance de passer par la même chose qu’eux, j’espère les voir bientôt au plus haut niveau. On n’en est pas loin. Pour ma part, ce sera un plaisir de jouer avec eux dans les futurs tournois.

C’est quoi la suite du programme?

Joachim: La semaine prochaine, je pars en Angleterre pour le British Open. Je vais déjà pouvoir corriger certaines choses qui ont été faites cette semaine. J’ai déjà mieux joué chaque jour donc  on va continuer à faire ça. Et puis, on va préparer l’US Open avec trois semaines d’entraînement pour justement me renforcer et arriver encore plus fort aux États-Unis.

Justine

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: