Retrouver le plaisir de la pratique sportive avec Cap2Sports

P1020112
Fanny et Christian dans notre studio (à gauche)

Le 26 octobre dernier, je recevais en studio, Christian Pirard, Kiné au Centre de revalidation CHUOA et Secrétaire de l’asbl Cap2Sports. À ses côtés, Fanny Hendrick, bénéficiaire du projet. Hémiplégique depuis 3 ans, Fanny a fait sa revalidation au CHU Ourthe Amblève où Christian était son kiné. Ce dernier y est kiné depuis 17 ans et a lancé avec un collègue, il y a plusieurs années, le jogging d’Esneux, une journée sportive pour offrir aux patients autre chose que la revalidation classique et pour récolter des fonds afin d’acheter du matériel adapté de loisir ou pour faire du sport, pour lequel il n’y a pas d’intervention financière.

Christian : « Il faut savoir que pour un vélo sur lequel on pédale avec les bras, pour les patients paraplégiques qui n’ont pas l’usage des jambes, coûte minimum 3000€. On avait une activité de handibasket depuis pas mal d’années, le jogging est venu ajouter des possibilités. Chaque édition du jogging met en avant un sport adapté, que ce soit du basket, du tennis, de la danse, … Grâce à la participation de Cap 48 et de la Ligue Handisport Francophone, on a créé cette année, l’asbl Cap2Sports qui va nous permettre de mettre énormément d’activités sportives en place ».

Cette année, Cap 48 avait clairement mis l’accent sur la pratique du sport, en revalidation ou non. Fanny a notamment eu l’occasion de s’essayer à différentes disciplines pour trouver celle qui lui correspondait le mieux.

Fanny : « C’est le fait de tester un peu tout pour voir ce qui est le plus adapté à son handicap. Après c’est un peu un échappatoire pour sortir de tout cet aspect kiné, sérieux, hôpital et pouvoir bouger un peu à l’extérieur, voir d’autres gens, se refaire un cercle un peu plus social. C’est super important pour pouvoir continuer à évoluer donc j’en ai fait pas mal, j’ai testé plein de choses car j’aime ça et du coup j’ai fait pas mal de promo cette année pour Cap2Sports, Cap sur le sport, Cap 48, pour essayer de motiver d’autres gens à se motiver et venir faire du sport avec nous. […] Je pense que ça aide de voir qu’on est pas tout seul et que peu importe le handicap et le problème, on peut toujours faire du sport. Je pense que c’est le premier pas qui est le plus dur. Moi au début, je n’osais pas trop y aller et essayer parce qu’on ne sait pas trop ce qu’on est encore capable de faire, on ne sait pas trop si ça va être adapté pour nous. Quand on voit par exemple des gens en chaise faire du sport et que nous on est debout, avec un côté qui va moins bien on se dit que eux sont assis et que ce n’est pas adapté pour soi. En fait, ici avec Cap2Sports, on est tous mélangés et c’est vraiment chouette car ils font vraiment attention à chaque personne, à chaque handicap, qu’on soit en chaise ou debout, qu’il y ait un côté qui ait moins bien, que ce soit un handicap ou l’autre, tout le monde a accès à la séance de sport, tout le monde le fait à son rythme et on trouve une solution pour chaque handicap donc c’est vraiment super chouette ».

Cette asbl donne donc clairement l’opportunité à chacun de suivre la séance à son propre rythme.
Christian : « La particularité ici est que nous sommes des professionnels. Nous avons l’habitude de ces diverses pathologie. On se met vraiment au service des patients et on leur propose le sport en fonction du handicap puisqu’on sait ce qu’ils sont capables de faire. On est du milieu et mon collègue Morgan Deby est licencié en éducation physique donc je pense qu’on a une organisation tip-top pour remettre tout type de patient au sport pour autant qu’il le souhaite. Et bien sûr le sport, outre les vertus sportives, cardio-respiratoires et autre, a des vertus sociales. Certains viennent à des activités qu’ils ne peuvent pas faire pour voir des gens et discuter ».

Fanny : « Ça fait du bien car finalement le handicap nous prive un peu de tout ce côté là et le fait de pouvoir ressortir, refaire du sport, ça nous fait revoir des gens ».

Si le projet de Cap 48 était d’aller chercher les patients qui ont envie de faire du sport dans les centres de revalidation, ces activités sont également ouvertes à des personnes qui ne sont pas suivies dans ces centres. Un entretien préalable sera alors réalisé pour voir le sport le plus adapté pour chaque personne.

Para-karaté, Crossfit, Natation, Badminton, Tennis de table, Aviron, Zumba et bien d’autres sont proposés par l’asbl. Pour découvrir la grille des activités et les informations de contact vous pouvez vous rendre sur le site internet de Cap2Sports. Vous pouvez également retrouver l’intégralité de cette interview en podcast via ce lien.

Justine

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: