Jeux Paralympiques, rencontre avec Olek Kazimirowski, Chef de mission belge

28534163_10216119073708364_1144301848_nJe vous en parlais hier, les Jeux Paralympiques débutent le 9 mars prochain et petit à petit les membres de la délégation belge prennent donc le chemin de la Corée du Sud. Olek Kazimirowski est le Chef de Mission pour le Belgian Paralympic Committee, je lui ai demandé en quoi consistait son rôle sur place

Olek : Cela comporte deux aspects principaux, le premier aspect c’est la gestion de la délégation belge, de l’encadrement, des athlètes, etc. et mon deuxième rôle c’est vraiment les relations avec le comité d’organisation pour veiller à ce que l’on puisse obtenir les meilleurs services de l’organisation et évidemment entretenir de bonnes relations avec l’équipe coréenne qui organise les Jeux.

Dans quel état d’esprit est-ce que vous partez vers PyeongChang ?

Olek : On est très positif évidemment. Les derniers résultats sont très bons maintenant voilà, une médaille aux jeux pour Eléonor c’est toujours difficile. Ce n’est pas gagné d’avance, clairement dans le Top 8, il y en a 4, 5, 6 qui peuvent prétendre à être sur le podium. Il va falloir se battre et aller la chercher cette médaille mais je pense qu’elle en est capable. Jasper aussi, c’est un athlète formidable avec beaucoup d’expérience et je pense que son expérience combinée avec la jeunesse d’Eléonor vont pouvoir un peu faire prendre cette mayonnaise, si je peux le dire à la belge, pour nous offrir le meilleur spectacle possible et les meilleurs résultats possibles évidemment.

Quel est votre bagage Paralympique ?

Olek : J’ai commencé à travailler dans le mouvement paralympique il y a trois ans. J’ai déjà été chef de mission pour les Jeux de Rio en 2016.

Les Jeux d’hiver, cela signifie une délégation plus réduite, c’est donc une autre ambiance ?

Olek : Oui, une délégation plus petite, cela veut dire des relations interpersonnelles qui sont plus fortes aussi, avec les athlètes, avec le staff, etc. ça peut être très positif mais parfois difficile à vivre aussi. Mais ici, tous les signaux sont au vert donc on avance de manière très sereine. On est très confiants mais le sport, c’est le sport !

Oui, il faudra peut-être aussi gérer des frustrations ? Gérer l’après si cela se passe mal mais aussi si ça se passe bien avec une attention médiatique plus forte autour notamment d’Eléonor.

Olek : ben là Eléonor est entrain de se rendre compte que l’attention médiatique est plus forte et elle va s’en rendre compte encore la-bas, il y aura pas mal de journalistes aussi sur place mais oui, effectivement, les jeux, c’est toujours les Jeux. C’est toujours quelque chose de spécial. Ce n’est pas n’importe quelle compétition mais moi, ce que j’espère c’est que nos athlètes vont pouvoir exprimer leur potentiel, qu’ils vont pouvoir être content de leurs prestations après les avoir faites. Après le reste, médaille, pas médaille, etc. ce serait mieux, mais si aux moins ils peuvent donner leur meilleur, ce serait déjà ça.

28537859_10216119099269003_1291285286_n

Et on vous le rappelle, dès le lendemain de la cérémonie d’ouverture, les belges seront sur les pistes presque tous les jours, un programme à retrouver notamment sur le site du Belgian Paralympic Committee.

Demain, je vous propose l’interview de Jasper Balcaen.

Justine

Advertisements

One thought on “Jeux Paralympiques, rencontre avec Olek Kazimirowski, Chef de mission belge

Add yours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: