Kit d’accessibilité pour tous, un projet pilote de la FTPL dans le secteur HoReCa

ftpl_logo.jpgDans l’émission de jeudi dernier, je vous ai parlé de cet appel à projet lancé par la Fédération du Tourisme de la Province de Liège dans le but de pallier aux soucis d’accessibilité de trop nombreux établissements Horeca. Le projet pilote lancé à Liège Huy et Stavelot consiste en la mis en place d’un kit d’accessibilité pour tous. Pour information, aujourd’hui plus de 35 prestataires touristiques de la province son certifiés Acces-i, une certification qui renseigne le niveau d’accessibilité d’un bâtiment en prenant en compte sept catégories de personnes à mobilité réduite. Pour parler de cet appel à projet, nous avons rencontré le Président de la Fédération du Tourisme de la Province de Liège, Paul-Emile Mottard : Continuer la lecture de « Kit d’accessibilité pour tous, un projet pilote de la FTPL dans le secteur HoReCa »

SISW, IRHOV et Hippopassion au cœur de la seconde chronique made in Rivageois

Ce jeudi 4 mai, les étudiantes des Rivageois étaient de retour en studio pour proposer de nouvelles chroniques dans Cap ou pas Cap.

unnamed.jpg

Pauline C. nous a ainsi présenté le Service d’Interprétation des Sourds de Wallonie (SISW) et le service « Relais signes ».

Le SISW permet aux personnes sourdes ou malentendantes d’avoir recours à un(e) interprète en langue des signes en face à face pour un rendez-vous, médical, par exemple. Un interprète se rend avec vous à votre rendez-vous et peut traduire la discussion. Le tarif pour une personne est de 40€ par année pour 40h d’interprétariat et ce, pendant une année. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site internet du SISW. Continuer la lecture de « SISW, IRHOV et Hippopassion au cœur de la seconde chronique made in Rivageois »

8 mai, Souvenir des oublié(e)s de l’histoire.

Nous sommes le 8 mai, jour du souvenir. Et en ce jour, un chiffre : 300.000! C’est le nombre de personnes handicapées qui ont été exterminées par les nazis via le programme T4.

L’Aktion T4 c’est une opération d’extermination d’adultes handicapés physiques et mentaux par le régime nazi.

La première phase de ce programme débute en 1933 avec loi obligeant la stérilisation de personne atteinte de débilité mentale, de schizophrénie, de cécité, de surdité, de déformation corporelle grave ou d’alcoolisme sévère.

Au printemps 1939, sur ordre d’Hitler, et dans le plus grand secret, l’opération « T4 » entre dans sa seconde phase : celle de l’élimination en masse.

Les victimes seront tuées par inhalation de monoxyde de carbone dans des centres de mise à mort spécialement conçus pour cela, ou décéderont suite à la privation de nourriture, à la négligence et à l’administration délibérée de doses excessives de médicaments dans des hôpitaux spécialisés dans l’accueil des personnes handicapées.

Environ 250.000 handicapés mentaux exterminés en Allemagne, 45.000 français fragilisés sont morts dans les établissements qui les accueillaient. Les chiffres sont effrayants, pourtant, il aura fallu de nombreuses décennies pour que ce scandale ne remonte à la surface et que ces oubliés de l’histoire soient reconnus parmi les victimes de la seconde guerre mondiale.


En France, le premier hommage date seulement de décembre 2016, soit il y 5 mois à peine. En 2014, en Allemagne, un lieu de mémoire et d’information pour les victimes des assassinats d’« euthanasie » a été créé sur le site historique de l’organisation des meurtres de patients au 4 Tiergartenstrasse de Berlin. Le mois prochain, l’Institut Max Planck va lui entamer l’identification de milliers de restes de personnes handicapées et malades exterminées sous le IIIème Reich. Une tâche énorme mais plus que nécessaire pour constituer enfin une base de données des victimes du programmes T4, ces oublié(e)s de l’histoire.

Justine

Pour aller plus loin sur le sujet, je vous invite à lire les différents articles qui m’ont servis de sources pour ce post :

Lien 1 – Handicap.fr

Lien 2 – Handicap.fr

Lien 3 – LeMonde.fr

Lien 4 – SciencesPo.fr

Soutenez la Team Cap48 aux 20Km de Bruxelles

cof

Cette année encore, la rtbf se mobilise pour Cap48 via les 20Km de Bruxelles organisés le dimanche 28 mai prochain. Animateur/trices, journalistes, technicien/nes ou encore employé(e)s, ils/elles seront au départ de la course fin de ce mois, au Parc du Cinquantenaire.

D’ici là vous pouvez les soutenir en donnant via la plate forme de récolte de dons de Cap48 → 20Km Bruxelles #TeamCap48

La course démarrera donc le dimanche 28 mai à 10h du Parc de Cinquantenaire. Les coureurs entameront alors leur parcours vers notamment l’Avenue Louise, le Bois de la Cambre, le Boulevard du Souverain, avant de revenir au Parc du Cinquantenaire par l’Avenue de Tervueren. N’hésitez donc pas à venir vous placer tout au long du parcours pour encourager les sportif/tives et handisportif/tives. Toutes les informations se trouvent sur le site des 20Km de Bruxelles.

Merci d’avance de votre générosité.

Justine

La Belgique en Bronze en Tennis en Fauteuil

La semaine passée, l’équipe masculine belge de tennis en fauteuil roulant participait à la World Team Cup, l’équivalent de la Coupe Davis, organisée à Alghero en Italie.

Dans cette équipe, on retrouvait Joachim Gerard (Ligue Handisport Francophone, ITF-3), Jef  Vandorpe (Parantee-Psylos, ITF-65) et Gert Vos (Parantee-Psylos, ITF-116)

Nos compatriotes ont démarré la compétition dans une poule reprenant également l’Argentine, l’Espagne et les Pays-Bas.

Battue 2-1 par les Espagnols lundi, les belges se sont imposés face aux Argentins puis face aux Néerlandais sur le score de 3-0, prenant ainsi la tête de leur groupe et décrochant leur ticket pour les demi-finales de la compétition face à la France.

Malheureusement, ils se sont inclinés face aux français et disputaient donc ce samedi, la petite finale face à la Pologne. Après une défaite de Jef Vandorpe face à Kruszelnicki (ITF-26) et une victoire de Joachim Gérard face à Fabisiak (ITF-17), le double devait décider du classement final de la Belgique dans cette compétition. Vandorpe et Gérard s’imposent finalement pour obtenir une très belle troisième place, synonyme de médaille de Bronze. La première pour notre pays dans cette compétition.

Bravo les gars !

Justine

Des gouttes d’eau pour Béné – Présentation du projet

Dans notre émission du 6 avril dernier, nous vous parlions du projet « Des gouttes d’eau pour Béné » à l’initiative duquel on retrouve les proches de Bénédicte, son mari Alexandre en tête. Nous l’avons rencontré afin qu’il nous explique l’origine de ce projet et tout commence avec Bénédicte, une jeune femme de 36 ans, éducatrice spécialisée. Bénédicte et Alexandre, fans de voyages, ont deux enfants de quatre et deux ans. Continuer la lecture de « Des gouttes d’eau pour Béné – Présentation du projet »